Vieillissement : mieux vaut prévenir que guérir !

Le vieillissement n’est pas une maladie. Mais au vu des efforts qui sont mis quotidiennement pour le combattre, on peut s’imaginer la peine que vieillir peut causer chez certains.

Divers soins anti-âge sont proposés en alternative à des interventions de correction des effets du vieillissement jadis proposées par la chirurgie esthétique. On parle d’ailleurs en évoquant ces nouveautés, de la médecine esthétique préventive. Son but ? S’attaquer au vieillissement avant qu’il ne survienne, ne pas le laisser s’emparer du corps, garder le corps jeune aussi longtemps que possible… Tel est le défi que la médecine anti-âge lance au vieillissement cutané.

Commencer le traitement tôt…

C’est sans doute la clé du secret pour rester jeune. Ne pas attendre d’avoir 40 ou 45 ans pour songer à se faire enlever du visage les premiers signes du vieillissement. Il n’est plus question d’attendre que se dressent des rides horizontales au niveau du front pour chercher comment faire pour les faire disparaître.

Dès l’âge de 25 ans, nous disent les spécialistes de la chirurgie esthétique parmi lesquels le Dr Philippe Kestemont, on peut déjà se faire injecter l’un de ses nombreux produits de comblement que la médecine esthétique propose pour empêcher l’aggravation des marques des rides au visage. Si le secret de ces injections c’est de les réaliser à « micro-dose », il conseille surtout de commencer tôt. « Car une fois la fracture du derme installée, on aura beaucoup de mal à la faire disparaître ».

Rester belle ou beau naturellement

Si ce conseil vise premièrement la prévention du vieillissement, il va s’en dire selon le plasticien que c’est la qualité du résultat qui importe. Le tout pense-t-il, n’est pas de se faire opérer pour rester jeune, mais de ne pas que se remarque l’intervention chirurgicale. Si la médecine esthétique présente l’avantage de ne pas laisser les traces du bistouri, puisqu’elle n’en utilise pas, il n’est pas rare de voir des visages figés par les injections d’acide hyaluronique ou des injections de Botox, bien qu’il s’agisse de produits résorbables.

Or, d’après les spécialistes, commencer à se faire injecter tôt présente aussi l’avantage de ne pas « trahir » l’intervention. Lorsque l’injection est réalisée dans un but de prévention, le résultat est naturel tandis que le résultat est visible quand c’est dans un but de traitement.

Les soins pour ne pas vieillir

S’il existe aujourd’hui de nombreuses solutions pour lutter contre le vieillissement : laser, radiofréquence, ultrasons, fils tenseurs, etc., la recommandation de plus d’un spécialiste c’est évidemment de recourir précocement au peeling. Pour la dermatologue Martine Baspeyras, le peeling est un « procédé sûr et efficace (…) pour améliorer la qualité de la peau ».

On peut opter pour le peeling superficiel à l’acide glycolique pour, dit-elle, « éliminer les couches superficielles de l’épiderme et activer la régénération cellulaire » ou pour le peeling moyen à l’acide trichloracétique pour « lisser et relancer la synthèse du collagène ». A ceci on peut ajouter des séances d’ultrasons, de radiofréquence, de fillers ou de PRP.

Laisser un commentaire

Nos chirurgiens répondront à toutes vos questions :