Pourquoi une chirurgie de révision mammaire ?

La chirurgie mammaire comprend : le lifting mammaire, la réduction mammaire, l’augmentation mammaire, la chirurgie de la gynécomastie et enfin une chirurgie de révision mammaire.

Cette dernière, secondaire à une chirurgie initiale, permet notamment de corriger les imperfections résultant de cette première chirurgie des seins. Si une chirurgie de retouche est toujours possible pour toutes les interventions, la chirurgie de révision mammaire concerne davantage la chirurgie d’augmentation des seins par implants.

Dans cet article nous proposons les raisons pouvant motiver une chirurgie de révision, ainsi que les conditions de sa réalisation.

Les raisons d’une chirurgie de révision

Malgré le fait que lors d’une consultation préopératoire à la chirurgie esthétique le résultat final soit parfois simulé, une fois l’intervention terminée, ce résultat peut être loin des attentes, des espérances du patient. Une insatisfaction qui peut, comme certaines complications postopératoires, contraindre à une chirurgie secondaire.

Dans le cas de la chirurgie d’augmentation des seins, les raisons pouvant amener à envisager une chirurgie supplémentaire sont celles relevant du patient qui éprouve une insatisfaction après-coup quant à la taille ou à la forme de sa poitrine, et qui pour cette raison souhaite un remplacement de ses implants mammaires.

Le changement d’implant peut aussi être motivé par les complications liées aux prothèses mammaires. Une rupture d’implant, le dégonflement de l’implant, leur mauvais positionnement, une contraction capsulaire, la déformation du sein, sont autant de motifs de remplacement de l’implant. Mais on peut aussi vouloir les changer parce qu’après la première intervention, il subsiste une asymétrie mammaire résiduelle ou qu’il se manifeste déjà une chute des seins malgré l’implant.

Comment procède-t-on au remplacement de l’implant

Que l’on veuille changer l’implant parce qu’on souhaite une prothèse de type différente (taille, forme, contenu, etc.) ou parce que la durée de vie de l’implant a expiré ou que l’on éprouve une insatisfaction quelconque du premier résultat, il faut savoir que la chirurgie de révision mammaire peut s’avérer parfois plus complexe que l’intervention originelle. En tout cas, c’est le cas de chaque patient qui détermine la solution ou la technique à adopter.

Le plus souvent, il sera question pour le chirurgien de passer par les anciennes incisions pour remplacer l’implant. Il n’y a donc pas de cicatrices supplémentaires après le remplacement des prothèses mammaires. Certaines patients auront simplement besoin d’un changement d’implant, tandis que d’autres en plus, doivent absolument bénéficier préalablement d’une cure de la ptose mammaire.

L’intervention peut être réalisée aussi bien sous anesthésie locale que sous anesthésie générale. La chirurgie de révision mammaire dure entre 1h et 2h.