Quel traitement pour l’agénésie dentaire ?

On parle d’agénésie dentaire pour désigner, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, le manque d’une ou de plusieurs dents. Les dents habituellement concernées sont les incisives, les prémolaires et les dents de sagesse. On distinguera alors différentes formes d’agénésies dentaires en fonction de la quantité de dents manquantes. C’est aussi en fonction du nombre de dents et de l’âge du patient que le traitement est envisagé.

Les causes de l’agénésie dentaire

On explique l’origine de l’agénésie dentaire par une anomalie génétique d’une part, d’autre part par une infection ou une carence (en vitamine D par exemple), sans oublier que l’environnement peut en être aussi la cause. Tout compte fait, il y a des familles dans lesquelles l’agénésie se transmet d’une génération à une autre.

Les types d’agénésie dentaire

Comme dit précédemment, le nombre de dents manquantes détermine le type d’agénésie. Ainsi, on parlera d’une agénésie dentaire si l’édentement concerne moins de 6 dents. L’hypodontie comme on l’appelle, touche environ 5,5% de la population.

Mais si l’absence de dents concerne plus de 6 dents, on parlera d’agénésie dentaire multiple. L’oligodontie est le plus souvent associée à une anomalie de forme et de couleurs des dents.

La forme d’agénésie la plus fréquente, puisqu’elle concerne environ 20% de la population, est celle qui se caractérise par l’absence de dents de sagesse. Cette forme ne nécessite pas de traitement.

Le traitement de l’agénésie dentaire

Le rôle du traitement de l’agénésie dentaire est en plus de garantir la fonction masticatoire, d’assurer aussi la fonction locutoire et surtout l’esthétique buccale pour une meilleure intégration sociale de l’enfant. Mais puisque la croissance est encore incomplète et qu’il n’est pas possible d’envisager à ce moment la pose d’un implant dentaire, pour palier au problème d’édentement chez l’enfant, on envisagera alors une prothèse amovible. Un suivi trimestriel est nécessaire pour vérifier le développement harmonieux des maxillaires. Une prothèse implanto-portée constitue le plus souvent le traitement définitif de l’agénésie dentaire chez l’enfant. Elle est souvent dans ce cas associée à une greffe autologue.

Le traitement de l’agénésie isolée se distingue du traitement de l’agénésie multiple. Pour ce qui est de l’agénésie isolée, uniquement la topographie de l’édentement en détermine le traitement. Certains cas nécessitent une égression orthodontique , puis une coronoplastie voire une pose de facette dentaire en céramique pour améliorer la teinte des dents.

L’agénésie multiple quant à elle nécessite un long traitement, lequel repose principalement sur une prothèse adjointe qu’on stabilise par la pose de 2 ou 4 implants. Plus tard, un traitement d’orthopédie dento-faciale avant le traitement prothétique définitif.

 

Laisser un commentaire

Nos chirurgiens répondront à toutes vos questions :